Collective hospitalisation - Pourquoi Version imprimable Suggérer par mail
Vous avez séjourné à l’hôpital … et surpris du coût des factures même après l’intervention de la mutuelle ?

L’augmentation généralisée des dépenses sociales (notamment coût du vieillissement de la population et diminution du nombre d’actifs) ne permet plus de couvrir en totalité les charges générées par une technologie médicale, certes de pointe, mais de plus en plus coûteuse

Les charges d’une maladie ou d’un accident nécessitant une hospitalisation se composent :
  • Des frais ambulatoires : examens et consultations avant et après l’hospitalisation
  • Des frais médicaux et chirurgicaux pendant l’hospitalisation
  • Des frais de séjour : chambre à 2 lits ou plus, chambre individuelle.
  • Des suppléments éventuels de confort : TV, téléphone…

Une maladie grave n’impose pas nécessairement une hospitalisation mais un traitement ambulatoire à long terme. Dans ce cas, les frais sont réguliers.

Les maladies graves (cancer, leucémie, infection rénale avec dialyse, sida, parkinson, diabète avec complications etc.) génèrent souvent des dépenses de santé importantes et régulières qui s’ajoutent à l’éventuelle perte salariale consécutive à un arrêt de travail.

Comment financer ses dépenses imprévues ?

La solution ? La collective hospitalisation