Tous risques - Chantier Version imprimable Suggérer par mail

Objet ?


Les sinistres de la construction se traînent fréquemment en longueur. Ils sont complexes car ils mettent en jeu de nombreux intervenants : architectes, bureau d’études, entrepreneurs et sous-entrepreneurs. Des procès qui durent 10 ans ne sont pas une exception.

Le risque existe qu’en cours de procédure l’une ou l’autre partie tombe en faillite.

Les entreprises ne sont pas systématiquement assurées. L’architecte est un profane en matière d’assurance et ne vérifie pas souvent la conformité et la validité des polices des entrepreneurs. Même si l’obligation est éventuellement inscrite au cahier des charges.

Pour ces raisons, il est conseillé au maître d’ouvrage de se protéger en souscrivant une assurance tous risques chantier.


Garanties ?



Sont assurés contre tous dégâts les dommages aux biens à ériger y compris les matériaux et éléments destinés à être incorporés à la construction. Les équipements et les ouvrages temporaires. Les biens érigés en cours de construction, montage et essais jusqu’à la date prévue ou à la réception provisoire, l’occupation ou la mise en service.


Prime ?


Entre 2 et 4 pour 1000 de la valeur du projet