Prévention des incendies Version imprimable Suggérer par mail
Comment diminuer les risques d'incendie dans les habitations ?  

Quelles sont les mesures prises - ou à prendre - pour réduire le risque d'incendie dans les habitations privées ?

Une enquête sur la prévention des incendies a été réalisée en Belgique en septembre 2010 auprès de plus de 1000 personnes dans la catégorie d'âge de 25 ans et plus.

96% des personnes interrogées disposent d'une couverture d'assurance incendie qui leur permettra de préserver leur investissement immobilier. Mais l'indemnisation ne remplacera jamais les biens et souvenirs perdus, ni le stress et les nombreux tracas, ni les éventuelles victimes disparues dans l'incendie.

On compte près de 10.000 incendies par an. Ils font chaque année près de 100 morts et plus de 1000 blessés. Mieux vaut donc réfléchir à des moyens de prévention permettant de limiter le risque.

Principaux résultats de l'enquête :

3 Belges sur 4 ne pensent que sporadiquement voire jamais aux risques d'incendie et 2% à peine envisagent la prévention.

Principales associations spontanées avec les risques d'incendie dans l'habitation : le court-circuit (19%) et les friteuses (18%).

Mesures de prévention les plus citées : détecteurs de fumée (27%), être attentif (24%), faire attention aux bougies et aux cigarettes (15%). Très peu de personnes interrogées se soucient de l'entretien de l'installation de chauffage.

Quelles sont les mesures adoptées concrètement par les résidents privés ?

Détecteur de fumée

74% des maisons sont équipées en Région Wallonne qui impose cette protection dans tous les logements loués ou non.

64% en région de Bruxelles-capitale qui n'impose la détection que dans les logements destinés à la location.

29% en Région flamande où la mesure de prévention n'est obligatoire que dans les nouvelles constructions ou habitation rénovée avec délivrance d'un permis de bâtir.

Extincteurs : 29% des logements (souvent de vieux extincteurs pour véhicules). La plupart des extincteurs portatifs équipent les immeubles à appartements sous contrôle du syndic.

Couvertures anti-feu : 11%

70% des installations électriques ont été contrôlées ou entretenues au cours des 25 dernières années. 22% des sondés n'utilisent pas des prises de terre pour tous leurs appareils électroménagers.

29% des Belges ont un chauffe-eau à flamme visible. 70% le font contrôler chaque année par un spécialiste. Le pourcentage est nettement inférieur à Bruxelles.

28% ne nettoient pas systématiquement le filtre de leur sèche-linge malgré les risques d'embrasement des particules textiles agglomérées soumises à la chaleur.

32% laissent la TV et autres appareils de ce type en stand-by.

Quelques mesures de prévention conseillées par l'Association Nationale de Prévention des Incendies (ANPI)

Au moment de la construction ou de la rénovation, veillez à éviter les matériaux facilement inflammables. La présence d'une flamme à proximité n'est pas nécessaire pour qu'un matériau s'enflamme.

Les installations électriques ou de chauffage doivent être réalisées par des professionnels respectant les normes. Elles sont souvent à l'origine de l'incendie. L'entretien régulier et le ramonage des cheminées contribuent à réduire les risques.

Détecteurs de fumée

Ils détectent les dégagements de fumée avant que des concentrations mortelles ne se forment, surtout la nuit quand vous dormez. Le détecteur optique répond à un usage domestique et est le plus approprié. Idéalement, il sera relié au secteur et équipé d'une pile de secours. A défaut, équipez-vous de détecteurs munis d'une pile de durée de vie de 10 ans. Vérifiez sur l'emballage les labels CE et EN14604. Placez un détecteur dans le hall ou la cage d'escalier à chaque étage occupé, sur les paliers donnant accès aux chambres et éventuellement dans la pièce accueillant la TV, ordinateur, chaîne hi-fi. Ne pas en installer dans la cuisine ni dans la salle de bain pour éviter les fumées de cuisson et la vapeur d'eau, sources de fausses alarmes. Fixez les appareils à au moins 30 cm du coin. Une fois par mois testez-les sans oublier de les dépoussiérer.

Eclairage de sécurité

Selon la configuration des lieux, cet éclairage peut s'avérer utile quand la fumée empêche de se diriger.

Porte coupe-feu

Elle évite le passage des fumées et l'élévation de la température dans la pièce voisine du foyer. Si bien entendu, vous avez pris la précaution de la fermer, elle retarde la propagation du sinistre en répondant à des normes strictes de sécurité. Vous pouvez obtenir une réduction d'impôt pour le placement de portes coupe-feu entre le garage et l'habitation, du côté intérieur de la cuisine, entre les chambres et le séjour, du côté intérieur du local de chauffage.

Extincteurs

Dans une  habitation privilégiez les extincteurs à poudre classés A, B ou à eau. En cas d'incendie, appelé le numéro 100 ou 112 et ensuite employez l'extincteur. Enlevez la goupille de sécurité, appuyez sur le percuteur. Vous entendez la mise sous pression de l'appareil. Testez hors du feu en vous maintenant à 3-4 mètres du foyer. Si le produit ne sort pas, secouez l'extincteur pour remuer la poudre. Visez la base des flammes les plus proches et avancez lentement.

La cuisine

La présence d'une cuisinière au gaz, de taques de cuisson, d'un four accentue le risque. Les huiles et graisses peuvent prendre feu si la température est trop élevée. Ne laissez jamais une friteuse sans surveillance et privilégiez les friteuses avec thermostat. Ne versez jamais d'eau sur de l'huile enflammée (véritable lance flammes !) mais étouffez le feu avec un linge humide ou mieux, une couverture anti-feu.

      Couverture anti-feu.

D'un coût modique, installez là dans un endroit accessible dans la cuisine, si possible, en la fixant au mur.

      Linge humide

Choisissez le épais et passez le sous l'eau. Essorez rapidement et déposez-le sur la friture. L'absence d'oxygène bloque le feu. N'enlevez pas   le linge mais couvrez le si nécessaire d'un deuxième bien mouillé.

Bougies

Très décoratives, les ombres et jeux de clair-obscur créent  un décor romantique.... Mais n'oubliez pas de les éteindre en quittant la pièce.

Feu ouvert, foyer

Ils apportent chaleur et convivialité mais mal conçus ils s'avèreront très dangereux. Les conduits doivent être isolés de tout élément combustible (poutre décorative, structure et plafond en bois). Des normes très strictes doivent être respectées lors de l'installation.

Garage

On y stocke souvent ses pots de peinture, diluants etc. facilement inflammables. Choisissez des récipients hermétiques pour éviter la diffusion de vapeurs. Ventilez l'espace et évitez d'y fumer. Si le système de chauffage est installé dans le garage, veillez à une bonne ventilation. Le placement d'une porte résistante au feu s'avère utile pour protéger le reste de l'habitation.

Rangez les aérosols à l'abri des rayons du soleil et des sources de chaleur.

Mêmes remarques en cas de stockage dans la cave.

Installation électrique

Le tableau électrique regroupe en un même endroit des systèmes de protection des circuits. Ne modifiez pas le calibre des fusibles.

Dans ce tableau, vous devez disposer :

D'un disjoncteur de branchement permettant de couper d'une seule manœuvre toute l'installation.

D'une prise de terre et d'une protection différentielle à haute sensibilité (maximum 30 mA) pour protéger les gros appareils électroménagers et le circuit de salle de bain.

Si l'installation n'est pas conforme, vous courez un risque d'incendie ou d'électrocution.

La chaleur dégagée par les lampes peut provoquer un départ d'incendie. Veillez à choisir les éclairages encastrés en fonction de l'espace disponible autour de ceux-ci pour assurer une ventilation permettant le refroidissement.

Chaufferie

De préférence isolée par une porte coupe-feu.

Chauffage au mazout

Séparer la citerne de la chaudière par un mur de rétention qui évitera qu'un écoulement de mazout soit enflammé par le brûleur. En cas de fuite, le mazout ne se rependra pas. Un système d'extinction automatique au-dessus du brûleur couplé à un dispositif coupant l'arrivée du combustible est la solution idéale.

Chauffage au gaz

Vous réduisez les risques en plaçant la chaudière le plus haut possible, voire sous la toiture. En cas d'explosion, les dégâts seront bien moins importants.

Chauffage électrique

Veillez au dimensionnement correct et à une installation électrique conforme réalisée par un professionnel.

 

Exercices de prévention.

Etablissez un plan d'évacuation pour prendre facilement la fuite en cas de danger, surtout si votre visibilité est réduite par une fumée épaisse et étouffante.

Faites un exercice d'évacuation avec tous les membres de votre famille. Faites en un jeu pour sensibiliser les enfants. Il est possible que vous deviez évacuer dans le noir. Pensez-y !

Répartissez les tâches au préalable. Désignez la personne qui se chargera des enfants. Celle qui préviendra les secours. Laissez la clé de la maison à proximité de la porte pour les retrouver facilement dans le noir, mais hors de portée des cambrioleurs.

Les itinéraires de secours doivent être libres de tout obstacle.

 

Et si le feu se déclare ?

Donnez l'alerte en avertissant tous les occupants et prévenez  les pompiers au numéro 100 (ou 112) en indiquant clairement la localité, la rue et numéro de maison, votre nom, le type d'habitation, ce qui brûle, le nombre présumé d'occupants, de blessés.

Utilisez les moyens éventuels d'extinction dont vous disposez si vous pouvez encore intervenir sans risque.

Quittez les lieux en refermant portes et fenêtres derrière vous pour éviter la propagation des fumées.

N'utilisez pas d'ascenseur.

Ne courez pas, ne revenez pas en arrière. N'emportez pas d'effets personnels. Ne faites jamais demi-tour.

Mettez un linge humide sur la bouche et restez le plus près possible du sol (il y a plus d'oxygène)

Si les escaliers et couloirs sont enfumés, essayez de rejoindre une fenêtre côté rue. Calfeutrez les dessous des portes avec un linge si possible mouillé. Signalez votre présence.

En cas de brûlure suite à un accident domestique. Le premier geste est de rincer abondamment à l'eau sous le robinet pendant 20 minutes. Ensuite rendez-vous chez un médecin.

 

En cas d'odeur de gaz

Ne téléphonez pas de chez vous.

N'utilisez pas les interrupteurs. Ne faites pas de flamme. Aérez au maximum (ouvrez portes et fenêtres). Quittez l'habitation. Avertissez la compagnie du gaz et/ou un homme de métier depuis l'extérieur de l'habitation.

 

 

Check-list de contrôle de votre habitation.

En cliquant ici , vous accéderez à une check-list de 7 pages éditée par l'ANPI vous permettant des tester la sécurité de votre habitation en passant en revue systématiquement les différentes pièces et installations à risque.