Revenus garantis Version imprimable Suggérer par mail
Nul n’est à l’abri d’un accident de la vie privée ou d’une maladie qui rend incapable, temporairement ou définitivement, de poursuivre l’activité professionnelle.




En cas d’accident du travail, passé le premier mois de salaire garanti, l’assureur paiera 90% du salaire brut. Si l’incapacité devient permanente, une rente sera versée proportionnellement à votre degré d’invalidité et à votre salaire brut.

Mais quand l’accident ou la maladie survient dans le cadre de la vie privée et familiale. Quel sera l’impact d’un arrêt de travail prolongé sur vos revenus ? Comment la mutuelle interviendra t-elle ?

Le premier mois l’employeur versera le salaire garanti


Du deuxième au douzième mois, la mutuelle paiera :

Selon votre situation familiale : célibataire, cohabitant, famille à charge

  Situation familiale  Indemnité mensuelle Indemnité minimale  Indemnité maximale
  Célibataire  55 % du salaire brut 883,74 €  1582,36 €
  Cohabitant  55 % du salaire brut 750,10 €  1582,36 €
  Charge de famille  60 % du salaire brut 1104,22  €  1726,14 €



A partir du douzième mois, la mutuelle paiera :

  Situation familiale   Indemnité mensuelle   Indemnité minimale   Indemnité maximale
  Célibataire   45 % du salaire brut   883,74 €   1438,58 €
  Cohabitant   40 % du salaire brut   750,10 €   1150,76 €
  Charge de famille   65 % du salaire brut   1104,22  €   1870,18 €



Précompte professionnel :

La mutuelle retient un précompte prof. de 11,11%  sur les indemnités  brutes versées.


Quelques exemples ?



Exemple 1 : famille avec 2 revenus professionnels


Vous êtes en incapacité de travail depuis plus de 12 mois et votre partenaire travaille.


Situation salariale avant l’incapacité :

  • Salaire brut annuel du partenaire : 31.000 €
  • Votre salaire brut annuel pécule et avantages compris : 34.500 € (environ 2464 € bruts / mois)
  • Soit un revenu brut annuel total pour les 2 partenaires de : 65.500 €


Votre revenu brut de remplacement :

  • Le premier mois de salaire garanti : 2464 €
  • Du 2e au 12e mois : 1355 € / mois soit un revenu brut de remplacement de 14.905 € pendant 11 mois
  • A partir du 13e mois : 985,60 € soit un revenu brut annuel de 11.827,20 €


Constats :


Première année :
  • Votre revenu de remplacement mutuelle s’élève à 17.369 €
  • Le revenu familial brut passe de 65.500 € à 48.369 € soit une perte de 17.131 € bruts.

Deuxième année :
  • A partir de la 2e année, votre revenu de remplacement brut passe à 11.827 €
  • Le revenu familial brut passe de 65.500 € à 42.827 € soit une perte de 22.673 € bruts.


Exemple 2. : Vous êtes isolé(e) et avez charge de famille

Votre salaire brut annuel pécule et tous avantages compris : 38.000 €
Salaire brut mensuel : 2714 €

Revenu brut de remplacement
  • Le premier mois de salaire garanti : 2714 €
  • Du 2e au 12e mois : 1628,40 € / mois soit un revenu brut de remplacement de 17.912,40 € pendant 11 mois
  • A partir du 13e mois : 1764,10 € soit un revenu brut annuel de 21.169 €

Constats :

Première année
  • Votre revenu brut passe de 38.000 € à 20.626 € soit une perte annuelle de 17.374 €


Deuxième année
  • Votre revenu brut passe de 38.000 € à 21.169 € soit une perte annuelle de 16.831 €

Dans les 2 exemples la perte financière (de 26 à 44% des revenus bruts) ne permettra plus d’assumer certaines charges (emprunts hypothécaires, études, loisirs etc.)


Que faire ?

Il est possible d’assurer le risque de perte de revenus en cas d’accident ou de maladie survenant dans votre vie privée

Dans le premier exemple le revenu s’élève à 34.500 € bruts par an. La perte globale des revenus familiaux la première année s’élève à 17.131 € et 22.673 € à partir de la deuxième année.

=>Montant maximum qu’il est légalement possible d’assurer : 11.040 € soit 920 € par mois.

Dans le cas d’un salaire brut plus élevé, la perte s’avère plus importante car l’indemnité allouée par la mutuelle est plafonnée. L’assurance revenu garanti en devient d’autant plus indispensable !

Dans le deuxième exemple le revenu s’élève à 38.000 €. La perte s’élève à 17.374 € la première année et 16.831 € la deuxième année.

=>Montant maximum qu’il est légalement possible d’assurer : 12.160 € soit 1013 € par mois.


A titre indicatif, voici quelques calculs de primes taxes comprises.


Les primes varient selon le délai de carence choisi (indemnisation dès le premier mois de perte ou après un délai que vous fixez et variant de 1 à plusieurs mois), l’indexation de la rente (rente constante, indexation croissant de 3% par an, indexation réelle), l’âge à la souscription, l’âge terme du contrat (55, 60 ou 65 ans).

Nous indiquons ci-dessous les variations de prime dans l’hypothèse d’un(e) salarié(e) de 36 ans souhaitant garantir la perte de rémunération après un délai de carence de 2 mois. Dans les 2 exemples illustrés ci-dessus, les rentes sont indexées de 3% par an. Les primes varient selon l’âge terme du paiement des rentes : 55, 60 ou 65 ans. D’autres combinaisons sont possibles. Pour une étude complète et adaptée à chaque situation particulière, nous restons à votre disposition.

Primes mensuelles taxes comprises

  Age terme :   55 ans   60 ans   65 ans
  Exemple 1 : 11.040 €   30,69 €   37,09 €   43,38 €
  Exemple 2 : 12.160 €   33,80 €   40,85 €   47,79 €




Quelques caractéristiques :

  • Il n’y a pas d’examen médical pour des rentes annuelles jusqu’à 22.500 €.
  • Pas de stage d’attente.
  • La couverture est mondiale.
  • La prime est totalement déductible en charges professionnelles si vous optez pour la déclaration des frais réels.
  • La rente est indexable.