Placements - Rentes mensuelles Version imprimable Suggérer par mail
La pension légale est insuffisante pour maintenir votre niveau de vie ?
Vous souhaitez la compléter en percevant une rente mensuelle ?
Peut-être avez-vous épargné, ou disposez-vous d’une assurance de groupe ou d’une épargne pension, ou vous avez vendu une maison ou réalisé un héritage ?

 --> Vous pouvez placer ce capital pour bénéficier d’une rente mensuelle tout en n’épuisant pas la source.

Quelle peut être le montant de la rente mensuelle ? Elle dépend des facteurs suivants :

Quel capital investissez-vous ?
La rente est-elle fixe ou réévaluée ? (1,2 ou 3 % chaque année)
Quel montant souhaitez-vous conserver au terme du placement ?
Quel capital souhaitez-vous laisser à vos héritiers ?

Conditions de placement

Accessible à partir de 50.000 euros à tout âge. Versements complémentaires toujours possibles.

Durée


Longue durée pour limiter la taxation de 1,1% aux montants des versements périodiques investis (sinon nouveau contrat au terme et nouvelle taxation sur l’ensemble du capital réinvesti)

Au terme de 8 ans et 1 mois : la situation contractuelle est revue et adaptée. Taux garanti, capital à préserver, montant de la rente sont révisés conformément à votre nouvelle situation.

Liquidité et disponibilité de l’épargne

Votre épargne n’est pas bloquée. Vous en disposez librement moyennant certains frais de retrait les 3 premières années (détails ci-dessous)
Il est possible d’adapter la rente mensuelle en cours de contrat ainsi que le capital décès éventuel et le capital à préserver au terme convenu.

Frais

 --> Sur le versement des capitaux investis : 3% maxi
 --> Frais de gestion en cours de contrat : 5 euros par mois.
 --> Lors d’un retrait partiel de votre épargne en cours de contrat ?
Les frais prélevés sur les retraits les 3 premières années sont identiques aux frais détaillés dans la 1ère formule de placements libres périodiques.

Taxation

 --> Taxe légale de 1,1% sur le placement initial investi et sur chaque nouveau versement en cours de contrat.

 --> Imposition annuelle.
  • Base imposable = 3 % du capital constitutif investi.
  • Impôt = base imposable x 15%

 

Risque

Non, le taux d’intérêt est garanti et le contrat prévoit le montant de la rente mensuelle ainsi que le montant du capital investi à préserver au terme.